contact@edenchauffeurprive.com +33 6 59 49 06 89

BLOG

Lyon : les taxis dans la difficulté avec le Covid-19

C’est l’une des conséquences du télétravail depuis début janvier : les taxis lyonnais ont vu leurs courses diminuer au moins de moitié.

 

Certains doivent même attendre plusieurs heures pour décrocher le moindre client…

À la gare de Lyon Part-Dieu par exemple, la file de chauffeurs est interminable. Habituellement, la moyenne d’attente pour ces chauffeurs s’établit à une vingtaine de minutes ; à présent ce sont plus de deux heures d’attente. Et, de facto, ce sont les clients qui sont ravis par la situation, car ils peuvent donc bénéficier d’un transport dès qu’ils en ont besoin.

Les chiffres divergent… mais on se situerait entre 50 et 80% de baisse du chiffre d’affaires pour le secteur. Nasser, un chauffeur lyonnais se confie : « Il faut savoir qu’il y a forcément moins de commerciaux, et notre activité reposant sur près de 70% de clientèle professionnelle ».

Nous avons également questionné Jean-Paul Durand, influent chauffeur de taxi à Lyon. « Pour l’instant, on travaille au ralenti. Les clients que je pouvais croiser habituellement font dorénavant leurs réunions en visioconférence. C’est la baisse des trajets en train ou en avion qui handicape surtout notre secteur ».

« Si cela ne repart pas rapidement, on va quand même couler »

Il reste selon lui des salons qui pourraient relancer son activité, mais les jauges imposées restreignent cette opportunité : « Le transport est au bout de notre chaîne économique actuelle, si les entreprises veulent faire des économies, elles vont d’abord les faire sur le transport ».

Quand on lui demande si la concurrence, notamment des VTC, s’en sort mieux que ses collègues, il est catégorique : « Je pense que ce n’est guère mieux voire pire. (…) Contrairement à eux, nous avons eu des aides significatives au premier confinement, même si ces aides sont à présent minimes ». Il partage toutefois son inquiétude : « Si cela ne repart pas rapidement, on va quand même couler. Pour le moment, je ne pense pas que l’on soit complètement sorti d’affaire, loin de là ».

Alors, les chauffeurs tentent de s’occuper comme ils peuvent : lustrage et nettoyage intégraux du véhicule qui brille désormais comme un sou neuf.

Les près de 60 000 taxis qui sillonnent l’Hexagone doivent prendre leur mal en patience durant cette crise, mais jusqu’à quand ? En tout cas… la situation actuelle n’est pas pour déplaire aux écologistes, qui se réjouiraient de la baisse actuelle des trafics routiers, comme l’estime Jean-Paul Durand : « Si vous entrez dans Lyon le matin, vous constatez que les bouchons sont beaucoup moins conséquents, voire inexistants… »

M.S.

Tags :

taxis

Covid-19

 

 

 

https://www.lyonmag.com/article/120553/lyon-les-taxis-dans-la-difficulte-avec-le-covid-19